Baillargues Taureaux 2012

Semaine Greg Gaultier
Semaine Thierry Lincou
Camille Serme

SITE INTERNATIONAL

twitter facebook SiteSquash's avatar

 

Accueil

Streaming
Calendrier
Classement
Tarif-Facturation
Photos
Stages
Liens
Chts France
France/équipes
Ligues / Clubs

Articles
Squash pour les Nuls
Fram's Corner
Sous Presse
Mémoire Squash
Archives
Canada Direct
Joueurs
Videos

Petites Annonces

Librairie
Tristesse
Soin du joueur
Contactez-nous
Des Sous !!!
Ancien Site

 

Site International

EXHIBITION À BAILLARGUES
le 21 avril 2012
Les Taureaux

Présentation du Tournoi

Exhibition




Remise des polos avec le nom de chaque raseteur junior


 



Présentation à la tribune présidentielle



Rencontre avec des Taureaux

Enfin, des taureaux, non. Des vachettes apparemment. Mais bon, elles me semblaient bien grosses, ces vachettes moi.

Le lien avec le squash, me demanderez-vous ? Très simple. Le Maire, Jean-Luc Meissonnier, qui fut raseteur pendant un dizaine d'années, m'a proposé de passer en coup de vent voir une course landaise.

Qu'est-ce qu'un raseteur ? Je suis pas une spécialiste, alors, ne tirez pas si je fais une erreur. C'est en course landaise, l'ahuri qui se promène autour des taureaux pour décrocher des cocardes qui sont accrochées aux cornes de l'animal.

Pas tout là, quand même, les pépères.

Blagues à part, je n'ai vu que la course des "petits", des juniors qui se forment, avec des vachettes aux cornes protégées.

Et franchement, je n'étais pas rassurée pour les petits, surtout que la première avait une fâcheuse tendance à sauter par dessus la barrière. C'était pas une vache, mais un kangourou!!!

Franchement, le squash, c'est impressionnant, quand on flanque dans un aquarium vide deux jeunes gens explosant de testostérone et en leur disant, allez, va chercher la baballe.

Mais là, quand en plus, ils ont des cornes à la place de raquettes, CHAUD DEVANT!!!!

Je n'ai pas pu, hélas, rester pour la vraie course - squash oblige - mais j'avoue que j'ai été impressionnée par ces petits. Et surtout, par la différence cruciale avec la tauromachie - les animaux, ici, sont les stars, en général, font de la compétition pendant 10, 12 ans.

Et lorsqu'ils meurent, les taureaux plus brillants - ceux qui donnent le plus de fil à retordre aux athlètes qui tentent de décrocher les cocardes au péril de leur vie -  sont enterrés debout, marque de respect suprême.

On est très loin de la boucherie tauromachique.

Et j'avoue que j'ai hâte de revenir, et de voir une vraie course. Conquise à la course camargaise, La Framboise ?

Oui.

Home ] Calendrier ] Tournois ] Articles ] Links ] Joueurs ] Sous Presse ] InfosUtiles ] Contact ] DesSous ] FramsCorner ] Archive ] Recherche ] Live ] Ligues ]

©2013 SiteSquash